Lorenzo Bianchi

Lorenzo Bianchi est professeur d’histoire de la philosophie à l’université de Naples « L’Orientale ». Il consacre ses recherches à la culture philosophique italienne et européenne de la période XVIe -XVIIIe siècle, en se penchant tout particulièrement sur le naturalisme et le scepticisme dans l’Italie de la Renaissance, et sur l’influence exercée par ces traditions chez les penseurs français du XVIIe siècle, surtout chez les représentants du libertinage érudit. Il a également étudié la pensée de Pierre Bayle, Voltaire et Montesquieu. Il collabore à l’édition critique des Œuvres de Gabriel Naudé et à celle des Oeuvres complètes de Montesquieu. Il est membre du conseil scientifique qui dirige cette dernière édition, du conseil scientifique de la Società italiana di studi sul secolo XVIII, du comité exécutif de la Société internationale d’étude du XVIIIe siècle, ainsi que de plusieurs autres sociétés savantes (Renaissance Society of America, Société française d’étude du XVIIIe siècle, Société Montesquieu, Société Voltaire, Société des études voltairiennes, Association Pierre Bayle). Il est membre du comité de direction de la revue Studi filosofici (Naples, Bibliopolis), de la direction de la collection « Relox » chez Bibliopolis et du comité de direction des Cahiers Montesquieu (Naples).

On lui doit l’édition italienne du Projet d’un Dictionnaire critique de Pierre Bayle (Naples, 1987) et la traduction des œuvres de Voltaire publiées chez Feltrinelli (Milan, 1994-2003) dont cinq volumes ont paru par ses soins. Il est auteur de Tradizione libertina e critica storica (Milan, 1988) et de Rinascimento e libertinismo (Naples, 1996). Il a coordonné la parution des volumes Pierre Bayle e l’Italia (Naples, 1996), Voltaire : religione e politica (en collaboration avec Alberto Postigliola, Naples, 1999), Un “progetto filosofico” della modernità. “Per la pace perpetua” di Immanuel Kant (en collaboration avec A. Postigliola, Naples, 2000), L’idea di cosmpolitismo: circolazione e metamorfosi (Naples, 2002), Natura e storia (Naples, 2005) et Etica e progresso (Naples, 2007) ; Dopo Machiavelli / Après Machiavel (en collaboration avec Alberto Postigliola, Naples, Liguori, 2008) ; Kant et les Lumières européennes (en collaboration avec Jean Ferrari et Alberto Postigliola, Naples-Paris, Liguori-Vrin, 2009) ; L’umanesimo scientifico dal Rinascimento all’Illuminismo (en collaboration avec Gianni Paganini, Naples, Liguori, 2010) ; Critica e ragione / Critique et raison (en collaboration avec Alberto Postigliola, Naples, Liguori, 2011).

Articles de cet auteur

Athéisme[fr] [en]
Bayle, Pierre[fr] [en]
Bible[fr] [en]
Doria, Paolo Mattia[fr] [en]
Gravina, Gian Vincenzo[fr] [en]
Machiavel, Nicolas[fr] [en]