Bibliographie

1La diffusion de l’œuvre de Montesquieu et son influence ont suscité une bibliographie imposante. Pour suivre son développement nous disposons aujourd’hui de nombreux instruments bibliographiques et de quelques données fort utiles sur la question. Les premiers travaux remontent au milieu du XIXe siècle : La France littéraire de Quérard décrit les éditions des œuvres de Montesquieu, tandis que pour les références à la littérature critique il faut attendre le Manuel bibliographique de Gustave Lanson et les recherches plus spécifiques de Louis Vian. On peut suivre le développement des études dans la première moitié du XXe siècle dans les catalogues rétrospectifs de Giraud, de De Brie et dans la Bibliographie de la philosophie, dans laquelle est publié un recensement annuel dès 1938.

2La bibliographie des œuvres de Montesquieu au XVIIIe siècle fait partie intégrante de l’édition des Œuvres complètes (Oxford, Voltaire Foundation jusqu’en 2008 ; depuis, Lyon-Paris, ENS Éditions et Classiques Garnier), dans la mesure où il s’agit d’une des assises scientifiques de l’édition. Cecil P. Courtney est l’auteur de la plupart des notices, et travaille à une bibliographie générale des éditions. Dans quelques cas, par exemple pour Le Temple de Gnide qui a été une des œuvres de Montesquieu les plus diffusées jusqu’au XIXe siècle, l’enquête porte sur les éditions et traductions en toutes langues jusqu’à la date de publication du volume (2003 ; OC, t. VIII, p. 343-387).

3Un tournant dans les recherches bibliographiques s’opère autour des années 50 : David Cabeen publie en 1947 une bibliographie discutable mais très utile. Elle offre un tableau assez précis surtout des études sur Montesquieu aux États-Unis, chacune accompagnée d’un bref compte rendu. En 1951, dans un travail de plus grande ampleur, D. Cabeen augmente le nombre des entrées, tout en maintenant la présentation adoptée. En 1960 paraît le premier tome rétrospectif (à partir de 1956) de la Bibliographie der französischen Literaturwissenschaft, caractérisée par une approche interdisciplinaire, qui s’ajoute au Répertoire bibliographique de la philosophie et aux recherches conduites en France par Rancœur (Bibliographie de la littérature française). Dès lors, les répertoires annuels se multiplient ; on peut dire qu’ils offrent aujourd’hui un recensement assez complet pour la production à la fois nationale et disciplinaire. Une contribution remarquable a été apportée également par les catalogues nationaux qui se développent dans la deuxième moitié du XXe siècle : le British Library Catalogue, le National Union Catalogue pour l’Amérique, les Bibliographies de Cioranescu pour la France. Afin d’avoir une vue d’ensemble, on peut faire référence aux nombreuses bibliographies basées sur une perspective disciplinaire ou nationale qui, publiées régulièrement, ont généralement consacré à Montesquieu une section spécifique. Les recherches menées par Domenico Felice ont montré la présence de Montesquieu en Italie de 1789 à 2005. Dans le livre qu’il publie en 1986 il présente des comptes rendus fort utiles.

4En 1988, Louis Desgraves publie le Répertoire des ouvrages et des articles sur Montesquieu, qui s’impose comme le recueil le plus complet jusqu’à cette date. Plus de trois mille entrées sont rangées selon un ordre systématique, concernant en grande partie la littérature critique, sans oublier les principales éditions des écrits de Montesquieu à partir du XIXe siècle. Avec la multiplication des publications, la difficulté s’est intensifiée, d’autant que l’œuvre de Montesquieu pouvant relever aussi bien de la philosophie ou de la littérature que de l’histoire ou des sciences juridiques et politiques (sans omettre la sociologie), il est difficile d’explorer tous ces secteurs disciplinaires. Le chercheur qui souhaite une mise à jour plus récente peut la trouver dans la Revue Montesquieu qui depuis 1997 offre un recensement annuel très soigné (numéros 1-7 disponibles à l’adresse : [‣] ) ; cette bibliographie annuelle a été intégrée à la bibliographie en ligne, interrogeable par champs, du site Montesquieu, désormais accessible en ligne sur le site de la Société Montesquieu ( [‣] ). Il existe donc entre 1987 et 1977 une lacune qu’il importerait de combler.

Joseph-Marie Quérard, La France littéraire, Paris, 1827-1839, t. VI.

L. Dangeau (pseudonyme de Louis Vian), Montesquieu. Bibliographie de ses œuvres, Paris, 1874 (voir aussi son Histoire de Montesquieu, Paris, 1878, p. 374-388).

Gustave Lanson, Manuel bibliographique de la littérature française moderne (1500-1900), Paris, 1911, t. III (voir aussi le « Supplément » et les « Index »).

Jean Giraud, Manuel de bibliographie littéraire pour les XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles français (1921-1935), Paris, 1939.

David C. Cabeen, Montesquieu : A Bibliography, New York, 1947.

G. A. De Brie, Bibliographia philosofica, 1934-1945, Bruxelles, 1950-1954.

David C. Cabeen, A Critical Bibliography of French Literature, vol. IV, The Eighteenth Century, New York, 1951 (voir aussi Supplement, New York, 1968).

Henri Peyre, Modern Literature I. The Literature of French, Englewood Cliffs (N. J.), 1966.

British Museum General Catalogue of Printed Books to 1956, New York, 1967 (et trois suppléments pour les années 1956-1975).

Alexandre Cioranescu, Bibliographie de la littérature française du XVIIIe siècle, Paris, 1969, t. II.

Charles B. Osburn, Research and Reference Guide to French Studies, New York, 1968 et The Present State of French Studies. A Collection of Research Reviews, N. Y., 1971.

The National Union Catalogue, Chicago-Londres, 1968-1981.

H.-E. Bynagle, Philosophy. A Guide to the Reference Literature, Colorado, 1986.

Domenico Felice, Montesquieu in Italia, Bologne, 1986.

Wilhelm Totok, Handbuch der Geschichte der Philosophie, vol V, Bibliographie 18. und 19. Jahrhundert, Francfort, 1986.

Louis Desgraves, Répertoire des ouvrages et des articles sur Montesquieu, Genève, Droz, 1988.

Jacques Follon, Guide bibliographique des études de philosophie, Louvain et Paris, 1993.

Domenico Felice, avec la collaboration de Giovanni Cristani, Pour l’histoire de la réception de Montesquieu en Italie, 1789-2005, Bologne, Clueb, 2006.

États de la question

Robert Shackleton, « Montesquieu in 1948 », French Studies, 1949, p. 299-323.

Louis Desgraves, « Chronique bibliographique : Montesquieu (1939-1951) », Revue historique de Bordeaux, 1952, p. 173-178.

Louis Desgraves, « Chronique bibliographique : Montesquieu de 1951 à 1956 », Revue historique de Bordeaux, 1956, p. 223-241.

Jean Ehrard, « Les études sur Montesquieu et L’Esprit des lois », L’Information littéraire,1959, p. 55-66.

Corrado Rosso, « Montesquieu présent. Études et travaux depuis 1960 », Dix-Huitième Siècle 6 (1976), p. 373-404.

Carlo Cordié, Montesquieu, Cultura e scuola 90 (1984), p. 74-82.

Georges Benrekassa, « Montesquieu An 2000. Bilans, problèmes, perspectives », Revue Montesquieu 3 (1999), p. 5-39. http://montesquieu.ens-lyon.fr/spip.php?article325

Voir aussi la bibliographie du site Montesquieu, actualisée chaque année, et comprenant actuellement (mai 2013) les références des années 1997-2012 : http://montesquieu.ens-lyon.fr/spip.php?rubrique3

, « Bibliographie », dans Dictionnaire Montesquieu , . URL : http://dictionnaire-montesquieu.ens-lyon.fr/fr/article/1377669168/fr